Analyse réalisée par Elodie Fricot

Au cours de ces dernières années, les mouvements protestataires tels que #Metoo et #Balancetonporc ont permis de libérer la parole de nombreuses femmes victimes de violences. À l’heure actuelle, nous constatons une augmentation des plaintes auprès de la police mais qu’en est-il des sanctions vis-à-vis des auteurs ?

Le débat est de nouveau sur la table en ce moment avec la médiatisation de nombreuses affaires telles que celles d’Harvey Weinstein, de Woody Allen ou encore de Roman Polanski. Celles-ci ont provoqué une véritable effervescence dans le camp féministe et peu à peu les citoyen·ne·s se sont interrogées sur cette question d’impunité des auteurs. Mais finalement, que recouvre cette notion ? Quel sens a-t-elle pour les victimes ? Pourquoi est-ce important de lutter contre cette impunité ? Cette analyse tentera de répondre à ces différents questionnements avec l’approche féministe qui est la nôtre, à savoir en s’intéressant davantage aux violences basées sur le genre et en particulier aux violences sexuelles.

Cliquez pour lire l’analyse complète publiée en août 2020