Pornographie

Pornographie 2017-02-10T14:06:20+00:00

Porno et féminisme, l’équation impossible ?

Historiquement, la majorité des productions pornographiques sont uniquement conçues PAR et POUR les hommes. Les pratiques sexuelles qui y sont véhiculées sont genrées et reproduisent des rôles stéréotypés. Le porno confronte ainsi l’homme « agissant » à la femme « objet sexuel », qu’il convient de posséder. Une pornographie alternative féministe (pornographie pro-sexe) se dresse contre cette domination masculine et contre l’image qu’elle donne de la sexualité féminine. Les actrices et les réalisatrices issues de ce mouvement utilisent la pornographie comme un outil qui permet aux femmes de se réapproprier leur corps et d’inventer leur sexualité selon leurs propres désirs.

L’image de la femme dans la pornographie

Voilà près de 100 ans que les premiers films pornographiques ont vu le jour. Depuis près d’un siècle, peu de choses ont réellement changé : la pornographie, produit de consommation à grande échelle, reste le lieu d’expression de la domination des hommes sur les femmes.

Les pratiques sexuelles présentent dans le porno reproduisent la vision très stéréotypée des rapports hommes-femmes. Dans la pornographie classique, le corps féminin est présenté comme un objet sexuel, une « chose » qui procure du plaisir à l’homme. L’homme en revanche est présenté comme le sujet désirant et agissant . L’industrie du cinéma X est donc très souvent l’expression du machisme et de la violence masculine.

Les images pornographiques influencent la construction de nos identités et de nos comportements sexuels. Les représentations proposées dans la pornographie renforcent ainsi les stéréotypes genrés et laissent peu de place à la découverte d’identités sexuelles alternatives.

Pornographie et féminisme

Dès les années 1980, des féministes ont développé une pornographie alternative où la femme n’est plus l’objet, mais bien le sujet de son désir. Cette pornographie féministe remet en question les rapports de pouvoir et les rapports de genre présents dans les productions mainstream (traditionnelles). L’idée est de rompre avec les stéréotypes attachés à la sexualité féminine : les féministes partent du principe qu’il n’y a pas de qualités ou de désirs qui seraient par essence masculins ou féminins. Les actrices et réalisatrices de pornos féminsites souhaitent s’éloigner du puritanisme ambiant qui renvoie une image sale et borderline de la sexualité féminine.