Congés naissance

Accueil/Thèmes/Familles/Congés naissance
Congés naissance 2017-02-17T09:49:15+00:00

Afin d’alléger la fatigue due à la grossesse, d’octroyer du temps aux parents pour faire les démarches nécessaires après la naissance et leur permettre de profiter au mieux de l’arrivée de bébé, la loi a prévu, au bénéfice des travailleurs salariés, un congé de maternité et un congé de naissance (aussi appelé « congé de paternité ») indemnisés.

Le congé de la maman

Le congé de maternité a une durée de 15 semaines, dont 10 sont obligatoires. Le congé qui est pris avant l’accouchement (appelé congé prénatal) dure au minimum une semaine, au maximum six semaines.

Le congé qui commence le jour de l’accouchement (appelé congé postnatal) doit durer au minimum neuf semaines, au maximum 14 semaines. Si l’on attend une naissance multiple, le congé prénatal peut durer 8 semaines et le congé postnatal peut être également augmenté de 2 semaines (soit au total 19 semaines à répartir avant et après l’accouchement).

Durant son congé de maternité, la travailleuse reçoit de sa mutualité une indemnité de maternité fixée selon un pourcentage de sa rémunération. Durant les 30 premiers jours, cette indemnité est de 82 % du salaire brut non plafonné. À partir du 31e jour et en cas de prolongation, cette indemnité est de 75% du salaire brut plafonné.

Congé de naissance

La loi prévoit un congé pour le père ou le coparent appelé congé de naissance. Il est de 10 jours ouvrables pour les salariés. Ces dix jours peuvent être librement choisis par le travailleur dans les quatre mois à dater du jour de l’accouchement. Les trois premiers jours du congé de naissance sont rémunérés par l’entreprise. Pour les 7 jours suivants, le travailleur reçoit de sa mutualité une indemnité égale à 82 % de son salaire plafonné.

Pourquoi un congé de paternité ?

Instaurer un congé de paternité est important car il consacre la reconnaissance du rôle du père auprès de l’enfant dès sa naissance. Le congé de paternité est une opportunité pour construire et renforcer le lien père-enfant. Il offre aux hommes une possibilité de prendre part aux responsabilités et aux joies de l’éducation et ce dès le plus jeune âge. Nous considérons également le congé de paternité comme un instrument pour atteindre l’égalité parentale au sein du couple (c’est-à-dire un investissement égal des parents dans l’éducation et le soin à apporter aux enfants).

Le congé parental

Être travailleur et parent ouvre le droit à un congé parental. Le travailleur, père ou mère, peut choisir de s’absenter 4 mois à temps plein (l’interruption à temps plein est fractionnable par mois), 8 mois à ½ temps (fractionnable par périodes de 2 mois), 20 mois à 1/5 de temps (fractionnable par périodes de 5 mois, pour autant que le travailleur ait au minimum 12 mois d’ancienneté dans l’entreprise).