/, 2018, Santé, Santé/Analyse 2018 – Genre et santé mentale : pourquoi les hommes et les femmes ne développent pas les mêmes psychopathologies ?

Analyse 2018 – Genre et santé mentale : pourquoi les hommes et les femmes ne développent pas les mêmes psychopathologies ?

Analyse réalisée par Pascaline Nuncic

Dans la littérature scientifique en psychologie, un constat semble quasiment inébranlable : les troubles de santé mentale ont une prévalence différente selon que l’on soit un homme ou une femme. Ainsi, il semblerait que la dépression et les troubles anxieux toucheraient majoritairement des femmes, alors que le trouble de la personnalité antisociale et l’usage problématique d’alcool concerneraient principalement les hommes. Comment se fait-il qu’il existe une telle répartition des troubles mentaux ? Pourquoi, de manière générale, les femmes sont-elles déprimées et/ou anxieuses et les hommes manifestent-ils des comportements antisociaux ou une utilisation problématique de l’alcool ?

C’est à ces questions que cette analyse va tenter de répondre. Tout d’abord, nous ferons un état des lieux de la santé mentale des Belges sur base d’une publication de l’Agence pour une Qualité de Vie (AVIQ). Ensuite, afin de répondre aux questions précitées, nous aborderons le développement du concept de genre chez l’enfant avant de continuer avec la notion de socialisation des rôles de genre.  En effet, la socialisation des rôles de genre contribue à expliquer pourquoi les femmes et les hommes ont tendance à développer des troubles différents. Enfin, nous terminerons par une conclusion synthétique comprenant également quelques revendications.

Lire l’analyse complète publiée en décembre 2018 : Analyse2018-genre-et-sante-mentale

Par |2019-01-03T14:25:54+00:0020 décembre 2018|2018, 2018, Santé, Santé|0 commentaire

À propos de l'auteur :