Accueil/2014, 2014, Etudes et analyses, Publications, Sexualité, Sexualité/Analyse 2014 – Porno et féminisme, l’équation impossible ?

Analyse 2014 – Porno et féminisme, l’équation impossible ?

Analyse réalisée par Sarah Hibo

Quelle image de la femme dans le porno ?

Le terme pornographie désigne les productions d’images, films, textes etc. qui décrivent l’acte sexuel dans un but d’excitation sexuelle. Historiquement, mais encore majoritairement à l’heure actuelle, la pornographie était produite par les hommes et pour les hommes –ce n’est que récemment que les femmes se sont appropriées les choses. Les premiers films pornographiques dans les années 1920 étaient destinés aux hommes (et uniquement à eux !), ils leur offraient la possibilité d’explorer leur désir et de percer les mystères du corps et du plaisir féminin (ou en tout cas la manière dont les hommes le concevaient).

Depuis toujours, le porno a une influence sur le comportement sexuel et participe à la formation de l’image des rôles sexuels (ce que l’on peut faire quand on est un homme, ce que l’on peut faire quand on est une femme) et des pratiques sexuelles -et probablement qu’aujourd’hui, l’influence de la pornographie se trouve renforcée avec la démocratisation de son accès rendue possible par Internet.

Les pratiques sexuelles données à voir dans la pornographie sont éminemment genrées. Elles reproduisent les rôles –sexuels- stéréotypés que la société assigne aux hommes et aux femmes. La pornographie dominante offre dès lors une représentation biaisée et stéréotypée de la sexualité. Le corps féminin est présenté comme un objet et la pornographie est très souvent l’expression de la domination et de la violence masculine. « La pornographie concentre sans doute tout ce que la culture occidentale a comme problème, malaise et contradiction face à la sexualité, les rôles sexuels et les représentations normatives des genres. Elle se situe dans une dynamique sex-négative à cause de notre héritage religieux et puritain qui associe la sexualité à un danger (…).»

Lire l’analyse complète publiée en 2014 : Analyse2014-porno

À propos de l'auteur :