Accueil/2013, 2013, Etudes et analyses, Publications, Santé, Santé/Analyse 2013 – Santé mentale et pauvreté : L’oeuf ou la poule ?

Analyse 2013 – Santé mentale et pauvreté : L’oeuf ou la poule ?

Analyse réalisée par Liliane Leroy

Les différentes théories de la psychopathologie avancent diverses explications quant aux difficultés de santé mentale. Pour certaines de ces théories, ces difficultés sont les conséquences d’avatars de l’éducation, de traumatismes, ou bien elles sont liées aux conditionnements subits. D’autres théories encore, interrogent le système familial.

Ces théories ont en commun de considérer que la personnalité ainsi construite peut être équilibrée ou « pathologique », c’est-à-dire qu’elle est susceptible de conduire à des difficultés psychologiques et de l’inadaptation. Les difficultés psychologiques vécues à l’âge adulte sont considérées comme étant la conséquence de la personnalité pathologique. L’aide qui sera proposée sera une psychothérapie centrée sur la recherche d’une solution individuelle aux problèmes posés.

Cependant, cette analyse en termes de personnalité pathologique doit être remise en cause devant les chiffres affolants des problèmes de santé mentale que présente la population en situation de précarité. « Comment comprendre que tant de personnes soient malades ? Ont-elles toutes une histoire commune ou faut-il chercher la cause de leur difficultés psychologiques ailleurs ? Faut-il réduire la folie à « des troubles du comportement » ayant leur cause dans les dysfonctionnements nerveux, cérébraux ou génétiques ? »

Lire l’analyse complète publiée en 2013: Analyse2013-sante-mentale-et-pauvrete

By | 2017-09-26T10:39:15+00:00 26 septembre 2013|2013, 2013, Etudes et analyses, Publications, Santé, Santé|0 Comments

À propos de l'auteur :