Accueil/2012, 2012, Citoyenneté, Citoyenneté, Egalité, Egalité, Etudes et analyses, Publications/Analyse 2012 – Le temps partiel des femmes : un choix politique

Analyse 2012 – Le temps partiel des femmes : un choix politique

Analyse réalisée par Françoise Claude

L’intitulé de la table ronde pose la question : « Temps partiel, un choix de vie ? ». Je peux répondre que pour l’immense majorité des femmes et les quelques hommes qui s’y retrouvent, la réponse sera non. Il ne s’agit pas réellement d’un choix, si du moins dans le mot choix on sous-entend aussi « liberté ». Le seul choix, c’est celui des décideurs politiques qui l’encouragent – ou au mieux laissent faire – et des entreprises, qui le proposent de plus en plus massivement. Très rarement celui des travailleuses elles-mêmes.

Mais avant de parler du travail à temps partiel féminin, puisqu’elles sont de très loin les plus concernées, je voudrais juste noter pour ne plus devoir y revenir que les occupations exercées par les hommes qui sont à temps partiel, en dehors de leur temps de travail, sont souvent très différentes de celles des femmes : ils exercent une activité indépendante complémentaire, ils se forment pour changer d’orientation, ils sont en prépension, ils ont un autre temps partiel… Alors que la plupart des femmes consacrent ce temps « libre » à des activités ménagères et à l’éducation de leurs enfants. En outre, une étude de la CSC révèle que les hommes travaillant à temps partiel ont, en moyenne, un salaire mensuel de près de 20% supérieur à celui des femmes à temps partiel. Tous les temps partiel ne se valent donc pas…

Lire l’analyse complète publiée en 2012: Analyse2012-Temps-partiel

À propos de l'auteur :