Accueil/2011, 2011, Etudes et analyses, Publications, Sexualité, Sexualité/Analyse 2011 – Hétérosexualité : innée ou acquise ?

Analyse 2011 – Hétérosexualité : innée ou acquise ?

Analyse réalisée par Gaëlle Gallet

Pourquoi ce titre alors que nous ne pouvons réaliser d’analyse pointue sur les causes de l’hétérosexualité, étant donné le peu de littérature traitant ce sujet ? Pour mettre en lumière la stigmatisation de l’homosexualité et le fait que l’on se préoccupe peu, voire même pas du tout de l’origine de l’hétérosexualité, considérée comme l’orientation sexuelle « normale », « naturelle ». Il y a quelques mois, nous avons eu l’opportunité d’assister à une conférence portant sur les causes biologiques de l’homosexualité. L’auteur y a exposé les conclusions de différentes études et expériences qui démontrent que la thèse de l’homosexualité innée est la plus crédible. De par les propos de l’auteur, cette conférence a suscité chez nous beaucoup d’étonnements et de questionnements, qui nous ont conduits à réaliser cette analyse. La finalité de ce travail se veut double. D’une part, nous souhaitons avoir un aperçu des arguments qui sont avancés tant par la thèse biologique que par la thèse environnementale. D’autre part, nous souhaitons envisager ces différents points de vue dans une vision égalitaire de l’homosexualité et de l’hétérosexualité.

Lire l’analyse complète publiée en 2011: Analyse2011-Heterosexualite-innee-ou-acquise

By | 2017-11-14T15:32:29+00:00 14 novembre 2011|2011, 2011, Etudes et analyses, Publications, Sexualité, Sexualité|0 Comments

À propos de l'auteur :